Une nouvelle étude sur le mode de rémunération des médecins au Québec

31 Mars 2014

Dans une recherche à paraître dans le Journal of Health Economics ("Physician Payment Mechanisms, Hospital Length of Stay and Risk of Readmission: Evidence from a Natural Experiment"), les professeurs Bernard Fortin et Damien Échevin (de l'Université de Sherbrooke) ont étudié l'impact du mode de rémunération des médecins sur la durée de séjour de leurs patients à l'hôpital et leur risque de réadmission. Pour ce faire, ils ont analysé les effets d'une réforme majeure mise en œuvre au Québec en 1999. Celle-ci a introduit une rémunération mixte optionnelle pour les médecins spécialistes travaillant en établissement. Ce mode de rémunération combine un per diem fixe avec un tarif réduit pour les actes médicaux fournis, comme alternative au mode traditionnel de rémunération à l'acte. Selon les résultats obtenus, la durée de séjour à l'hôpital des patients traités dans les départements ayant opté pour le système de rémunération mixte aurait augmenté en moyenne de 4,2% (0,28 jours). Cependant, le risque de réadmission au même département avec le même diagnostic ne semble pas être globalement affecté par la réforme. Lire l'article