Une avancée importante dans la compréhension de l'effet économique et social des réseaux

7 Mars 2014

Dans un article qui vient de paraître dans l’American Economic Review (« Strategic Interaction and Network »), le professeur Yann Bramoullé, Martin D'Amours (ancien étudiant au département) et leur co-auteure Rachel Kranton étudient comment les effets de réseau amplifient les actions des agents. Ces effets de réseau sont nourris entre autres choses par les liens géographiques, les liens sociaux et les interactions économiques. Un résultat frappant est obtenu, par lequel les effets d’équilibre des réseaux dépendent d’une mesure unique: la plus petite valeur propre du réseau. L’article combine aussi des techniques nouvelles – jeux à potentiel, optimisation et théorie spectrale des graphes – pour déterminer l’ensemble des équilibres de Nash et des équilibres stables et applique les résultats à l’étude de la R&D, du crime et à l’économétrie des effets de pairs.

Yann Bramoullé, Rachel Kranton et Martin D'Amours, « Strategic Interaction and Networks », American Economic Review Vol. 104, Issue 3 -- March 2014