Les effets du report de 65 à 67 ans de l’âge d’admissibilité aux prestations fédérales de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti

15 Juin 2015

Dans un article à paraître dans la revue Canadian Tax Journal/Revue fiscale canadienne, Nicholas-James Clavet, Jean-Yves Duclos, Bernard Fortin et Steeve Marchand estime les effets du report de 65 à 67 ans de l’âge d’admissibilité aux prestations fédérales de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti. Cette réforme augmentera les revenus nets du gouvernement fédéral de 7,1 milliards de dollars (en dollars constants de 2014), mais diminuera de 638 millions de dollars ceux des provinces. Elle haussera de 6% à 17% le taux de faible revenu des individus de 65 et 66 ans et affectera particulièrement les aînés à faible revenu et les femmes. Des réformes alternatives permettraient d’obtenir des effets semblables en termes de finances publiques sans entraîner de tels impacts sur les taux de faible revenu des aînés.
 
Reforming Old Age Security: Effects and Alternatives, www.cedia.ca/sites/cedia.ca/files/reforming_old_age_secrurity_14-10.pdf , à paraître dans Canadian Tax Journal/Revue fiscale canadienne