Gérard Bélanger, professeur retraité du département publie un livre intitulé "Grandeur et misère de nos choix économiques"

6 Novembre 2018

Le professeur Gérard Bélanger, vient de publier un livre intitulé "Grandeur et misère de nos choix économiques". Dans ce livre l'économiste se présente comme un être avec deux discours fort différents. Le premier se veut scientifique : il vise à expliquer les phénomènes sociaux en recourant généralement à un mode d’approche, l’individualisme méthodologique, selon lequel les phénomènes peuvent être expliqués à partir des actions des individus et de leurs interactions. Ce discours représente l’économie positive. 

Le deuxième type de discours veut juger au lieu de se contenter d’expliquer. C’est l’économie normative. Cette branche devrait plutôt s’appeler « morale économique ». Lorsqu’un économiste se prononce s’il faut réaliser un projet ou adopter une politique quelconque, il ne fait pas de la science. Le mot « faut » montre bien que la question se situe dans le domaine des prescriptions basées sur des normes.

Face au monde réel, il y a deux voies : le comprendre ou vouloir le réformer. La première m’apparaît la tâche fondamentale de l’économiste. 

(Presses de l'Université Laval)