À l'aube de sa retraite, le professeur Gérard Bélanger parle de son métier d'enseignant en économie.

9 Septembre 2016

"À quelques jours d’une prise de la retraite après quarante-neuf ans comme professeur d’économique à l’Université Laval, c’est le moment de jeter un regard sur le passé pour résumer le contenu de ma carrière. Elle se résume en un seul mot, celui de traducteur. C’est la traduction ou l’application des travaux majeurs d’économistes au milieu. L’objectif n’est pas d’innover, mais plutôt de transmettre les connaissances en essayant d’assimiler les développements dans différents secteurs de la discipline et de les traduire à son environnement. Ce rôle s’inscrit dans la division du travail à l’intérieur du secteur des connaissances. Ici, le côté novateur demeure accidentel."

La suite du texte est disponible ici : http://www.revuegestion.ca/opinions/une-carriere-de-traducteur/