Comment réduire la dépendance à l’automobile sur le campus de l’Université Laval ?

2 Mars 2015

Dans un article à paraître dans la revue Canadian Public Policy/Analyse de politiques, une équipe de recherche du CREATE-Transport a mesuré les effets potentiels de mesures de gestion de la demande de trafic dans le contexte des déplacements domicile-Université Laval.  L’analyse s’est effectuée à partir des résultats d’une enquête de type préférence déclarée (choix hypothétique) auprès de la communauté universitaire.  Les instruments analysés sont la réduction du temps de déplacement et des coûts du transport en commun et l’accroissement du coût de stationnement.  L’analyse démontre que des changements importants dans les temps et les coûts des déplacements sont nécessaires pour réduire de manière notable l’usage de l’automobile.  À titre d’exemple, la gratuité du transport en commun réduirait la part de l’automobile de 20%.  L’analyse montre par ailleurs que la combinaison de plusieurs mesures de gestion du trafic aboutit à des impacts plus conséquents.

Philippe Barla, Nathanaël Lapierre, Ricardo A. Daziano et Markus Herrmann (2015), Reducing Automobile Dependency on Campus Using Transport Demand Management : A Case Study for Quebec City, Canadian Public Policy/Analyse de politiques, mars 2015, vol. 41, no 1, p. 86-96